Motocross

A la FFM, on milite pour briser les idées préconçues. Oui le motocross est un sport physiquement exigeant, mais non, il n’est pas réservé à une élite ou une population prédisposée à la discipline : les jeunes, les casse-cou, les sportifs accomplis.

Le motocross, comme on l’entend à la fédération, c’est un sport démocratique et accessible à tous. Ce sont déjà de nombreuses pistes réparties sur le territoire français pour une proximité maximale avec les pratiquants. Des tracés avec plus ou moins de dénivelé mixant des obstacles artificiels et naturels, toujours homologués pour une pratique sécurisée. Ensuite, ce sont trois licences pour le pratiquer selon ses envies. En épicurien, avec une licence entraînement (NET) qui permet de rouler sur tous nos circuits nationaux en dehors d’un cadre sportif toute l’année. Voire même à la journée grâce à nos dernières créations, le Pass Circuit ou notre licence « une manifestation ». Ou en compétiteur, avec la licence nationale compétition (NCO) qui permet de participer aux courses, de marquer des points dans le cadre de championnats et de viser un classement final. Après, le motocross, c’est un large choix de spécialités regroupant les pilotes par âge, niveau, région, cylindrées de machines pour une équité sportive maximale. Les filles sont servies puisqu’un championnat féminin existe depuis 2010. Pour un épanouissement total, à chacun sa catégorie. Un cursus vers les sommets de la discipline est évidemment proposé pour ceux qui souhaitent devenir champions. Il commence par le championnat de France Minivert, pour les enfants ayant atteint leurs 8 ans, puis enchaîne par le Championnat de France Espoirs (de 11 à 15 ans) et le Junior (de 13 à 17 ans). Ensuite, c’est l’entrée dans la cours de grands : le National, MX1 (250) ou MX2 (450) et enfin l’Elite. Là, où les futurs champions du monde finissent leurs classes.
Bref, à chacun ses envies, à chacun sa pratique, à chacun son championnat pour une pratique harmonieuse et heureuse !
Si le progrès à ses vertus, le charme de l’ancien ne peut se démentir. Il y’en a même qui n’adhère qu’à cela. Voilà pourquoi la FFM a mis sur pied des championnats de France de motos classiques et historiques. Qu’importe le flacon, qu’il est 20, 30 ou 40 ans, surtout s’il apporte l’ivresse. Tout est question ici d’osmose entre l’homme, et sa machine.

Toutes nos offres
Licences, Pass Circuit
En savoir plus

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux ! #FFMOTO

Instagram
Chargement en cours...